²

Premier secours:
Que faire si j'ai été agressé?
Que puis-je faire si je suis agressé?
Que puis-je faire si je suis témoin d'une attaque de droite?

Que faire si j'ai été agressé?

Vous avez à votre disposition, différentes possibilités de gestion, en fonction de la gravité du cas:

  • Appelez la police et/ou une ambulance (numéro d´urgence gratuit 110).
  • S'il y a des témoins, notez leurs coordonnées.
  • Ecrivez un compte-rendu des faits, de mémoire, le plus tôt possible. Ce compte-rendu est votre résumé des faits et pourra vous servir, même des années après l'incident. Cela peut être très utile lors d'un procès.
  • Même si vous n'êtes que légèrement blessé, allez le plus vite possible consulter un médecin. C'est important au cas où vous voulez porter plainte (ultérieurement). Exigez une documentation ou un certificat médical de vos blessures.
  • Contactez soliport ou un autre centre de consultation pour personnes touchées par la violence de droite. Le centre de consultation vous informera sur vos possibilités et sur les démarches à suivre. On vous proposera un soutien concret, par exemple lors du dépôt d'une plainte, lors de démarches administratives ou autres démarches pertinentes pour vous.
  • Dépôt de plainte près de la police: si la police n'a pas été appelée sur les lieux du crime, il est possible de porter plainte ultérieurement. Selon la gravité du délit, c'est encore possible trois mois après les faits, voire encore plus tard. Signalez le cas échéant qu'il s'agit de faits arrivés dans un contexte d'agressions motivées par des idées de droite. Exigez le numéro de registre de votre plainte. Grâce à ce numéro il vous sera possible d'obtenir des renseignements sur l'état actuel de l'enquête de police en cours. Exigez aussi une photocopie de la plainte.

Que puis-je faire si je suis agressé?

Des attaques de droite peuvent arriver partout et à tout moment. Si vous êtes menacé, vous vous retrouvez dans une situation émotionnelle exceptionnelle. Essayez néanmoins de rester calme. Ci-dessous, vous trouverez des possibilités de gestion qui peuvent vous donner une orientation:

  • Restez sûr de vous et serein face à votre interlocuteur agressif. Essayez de rester actif et en mesure de réagir.
  • Restez objectif et ne vous laissez pas prendre dans des discussions. Gardez vos distances- sur le plan verbal, tout comme sur le plan physique.
  • Exprimez-vous de façon claire et courte, par exemple „ Laissez-moi tranquille“ ou „s´il vous plaît, arrêtez de m'importuner!»
  • Si vous avez besoin d'aide, demandez-la, si possible, directement aux personnes qui se trouvent dans les parages et exprimez bien que vous avez besoin d'aide.
  • Si vous avez l'impression que la situation est très menaçante, allez près d'autres personnes ou essayez d'atteindre le bâtiment public le plus proche possible.
  • Si votre appartement ou autre pièce où vous vous trouvez est attaqué, examinez la situation afin de savoir s'il est préférable pour vous de quitter les lieux dangereux. Informez toutes les personnes qui seraient aussi en danger (par exemple vos voisins ou voisines).
  • Appelez la police (numéro gratuit de la police 110)

En règle générale: vous avez le droit de vous défendre, lors d'une attaque, q'en cas de légitime défense. Il en est de même si vous retenez les auteurs des actes jusqu'à ce que la police arrive. Malgré toutes vos émotions, contrôlez bien votre comportement.

Que puis-je faire si je suis témoin d'une attaque de droite?

On a besoin de vous! Ne détournez pas le regard, soutenez les personnes concernées et organisez de l'aide. Un manque de solidarité des personnes présentes signalise le consentement à l'acte de violence. La non-assistance aux personnes en danger a des conséquences négatives pour les personnes concernées. A chaque fois que quelqu'un détourne le regard, l'acceptation dans la société pour les actes de violence motivés par des idées de droite grandit.

Vous avez à votre disposition, différentes possibilités de réaction selon la gravité des faits. Faites confiance à vos sentiments pour choisir la bonne façon de réagir et pour ne pas courir de risques:

  • Allez chercher du renfort. Adressez-vous directement aux personnes présentes et demandez leur de vous aidez de façon active.
  • Appelez la police (numéro gratuit 110).
  • Montrez clairement aux auteurs des actes, d'un ton calme mais déterminé, que leur comportement n'est pas souhaitable. Parlez aux personnes agressées et signalez leur votre aide.
  • Observez exactement tout ce qui se passe et présentez-vous comme témoin.
  • Ne laissez pas les personnes agressées seules, proposez leur de les accompagner hors de la scène du crime.
  • Ecoutez bien les personnes concernées, faites preuve d'empathie sans les forcer à quoi que ce soit.